5 février 2023

Amitié France Madagascar

Association loi 1901 d’Intérêt général

Carottes d'Andranomalenatra

Groupement d'Andranomalenatra

Ambatolampy: des coopératives agricoles

Pourquoi créer des coopératives agricoles ?

 

L’autonomie alimentaire est désormais acquise par 85% des familles de 18 villages formées et encadrées par l’association Tsinjo Aina pour diversifier et intensifier durablement les productions (riziculture, jardins potagers,  élevage aviaire, porcin et bovin).

Le volume des produits non consommés pour l’ alimentation familiale augmente régulièrement et il est indispensable de valoriser les productions, de fédérer les producteurs afin qu’ils disposent de circuits de collecte, de commercialisation et de distribution fiables, stables, rentables et pérennes.

Les structures de proximité créées dans chaque village lors des précédents projets (groupements de paysans, Comités Locaux de Développement, associations des femmes), facilitent la mise en place, le fonctionnement et la réussite des coopératives. Les projets antérieurs sont les vitrines agricoles, la sécurité alimentaire dans 18 villages ayant favorisé le développement du district.

Objectifs du projet 

 

Deux objectifs spécifiques sont définis :

Professionnaliser les paysans producteurs (renforcement de leurs capacités de production et entrepreneuriale) et les intégrer dans des structures économiques formelles.

Développer le marché et les débouchés pour l’écoulement des produits agricoles.

Ce projet, en favorisant un meilleur positionnement sur les marchés aura à terme les effets suivants :

      • Autonomie durable et amélioration des conditions de vie de la population du district,
      • Evolution du district qui pourrait servir de modèle de développement socio-économique de la région.

Activités du projet

Les  étapes de mise en œuvre de ce projet qui se déroulera du 2/1/2022 au 30/6/2023 sont les suivantes :

      • Créer, structurer, formaliser quatre coopératives, identifier les besoins et aspirations, former ses membres à la gouvernance et à la gestion de ces coopératives.
      • Accompagner et encadrer les membres et les producteurs, développer leurs savoir-faire et les professionnaliser dans l’exploitation des différentes filières , augmenter leurs capacités d’adaptation à l’environnement.
      • Doter chaque coopérative d’un local adapté et d’un fonds de roulement.
      • Mettre en place un système de collecte des produits, accroitre les compétences des responsables des coopératives en termes de gestion pour assurer l’autonomie des coopératives et de leurs membres.
      • Développer des circuits de commercialisation fiables afin que les coopératives vendent régulièrement leurs produits et s’imposent sur les marchés locaux et dans les grandes villes

C’est l’association Tsinjo Aina qui, comme pour les précédents projets de développement, met en œuvre toutes les actions et recruter les producteurs pilotes, les collecteurs, les commerciaux et les responsables des coopératives.

_______________________________________________________________________________________________________

Financement du projet

Ce projet dont le budget hors valorisations s’élève à 31 000 euros est financé par:

l’      10 000 euros,      la           7 500 euros, 

AFM  (3 000 euros), Tsinjo Aina ( 2 000 euros), les producteurs adhérents ( 4 500 euros), les bénévoles en mission (4 000 euros)

Merci à AMP et à Agir sa Vie !!

Avec ce projet, les productions de nos parents seront valorisées et nous pourrons être scolarisés au delà du primaire

Enfants disent Merci

 


Où en sommes nous fin Aout 2022 ?

Quatre coopératives sont mises en place , les responsables et membres des différentes instances sont nommés.

Les formations des responsables et membres pilotes producteurs ont eu lieu et d’autres plus personnalisées sont en cours afin de les professionnaliser et les rendre autonomes.

Les productions qui se vendent toute l’année sont privilégiées: porcs et poulets gasy  mais il y a eu aussi les légumes (carottes principalement) et un peu de riz :  au 31/8/2022, les bénéfices des coopératives ont été de 4 650 euros mais les volumes de productions passant par les coopératives vont augmenter fin 2022 et surtout en 2023 compte tenu de l’évolution progressive des adhérents.

 

En 2022, 17 166 euros ont été envoyés  à l’association Tsinjo Aina pour financer le projet dont 6 666 euros de l’AMP et 7 500 euros de Agir Sa Vie et 3 000 euros de AFM

 

 

Les coopératives gagnent de plus en plus de crédibilité et de notoriété et les agriculteurs adhèrent régulièrement.

Des manifestations telles que foires et portes ouvertes sont organisées dans le district en lien avec les autorités locales : « Fête des paysans de la Commune d’Ihazolava, venue de responsables du  Ministère de la population ,  foire annuelle intitulée « Fête du mimosa » où Tsinjo Aina disposait d’un stand qui a été visité par un nombre important de personnes.

La quasi-totalité des 12 élèves de la promotion formés pendant le 1er semestre 2022 adhèrent aux coopératives et seront recrutés pour tenir des postes importants dans les coopératives.

Les villages se mobilisent pour augmenter de façon conséquente leur capacité de production de riz pluvial qu’ils vont vendre aux coopératives. Ces dernières trouvent et disposent des marchés à des prix plus intéressants que ceux proposés par les collecteurs habituels qui, au contraire, exploitent les paysans, aux dépens de ces derniers.

De grands projets dans certains villages, encouragés par les premiers résultats des coopératives, se dessinent : mise en place de fermes de poulets de race locale et surtout de porcs dans huit villages suivants  et reboisement pour la production de charbon de bois dans deux villages.

La situation économique des familles dans sa globalité a considérablement évolué. Cela se traduit par les organisations des « Famadihana » courant 2022 et aussi l’aisance des familles à faire face à la rentrée scolaire et à la préparation de la prochaine campagne de culture 2022-2023.

Les animateurs-formateurs reçoivent des formations régulières et de plus en plus « pointues » lors des réunions mensuelles de Tsinjo Aina et maîtrisent bien le fonctionnement et les résultats attendus des projets et surtout des coopératives.

A ce jour et bien que ces résultats soient très récents, le chef de projet local considère déjà que ces coopératives deviendront rapidement des plaques tournantes de l’économie locale.


Quelques exemples de productions agricoles : culture de légumes divers dont carottes, potirons, haricots ; élevages aviaire, porcin, bovin.

Tout est BIO  !!!

Print Friendly, PDF & Email
Suivez nous et Recommandez nous :
RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
LinkedIn
Share