Popularité de cet article

21%
Cet article a une popularité absolue égale à 1 sur 5, soit 21 %. Au total, ce site a environ 244 visites par jour.

L’agriculture familiale dans le district d’Ambatolampy : le projet

vendredi 28 août 2015
par  presBLAN2qx
popularité : 21%

L’association AFM, en collaboration avec son partenaire local, l’association Tsinjo Aina , met en place à compter du 01/01/2016 un projet visant à créer, dans neuf villages du district , une « cellule pilote » qui sera un centre d’expérimentation, de démonstration et un relais de vulgarisation favorisant le développement sur d’autres familles et villages.

Chaque « cellule pilote », sous la responsabilité de l’ingénieur agronome-chef de projet local, aidé par trois techniciens agricoles, sera composée d’un animateur et de 8 à 10 agriculteurs du village et aura pour mission de mettre en place des vitrines agricoles dans lesquelles seront expérimentés :

  • De nouveaux modes de cultures permettant l’amélioration et la diversification des productions agricoles (jardins maraîchers et cultures de contre saison).
  • Des techniques favorisant l’amélioration de l’élevage avicole
  • Des méthodes pérennes de fertilisation organique des sols.
Rizière : Repiquage
Poulaillier

Le projet, d’une durée de 18 mois, concerne dans un premier temps les 9 « cellules pilotes » de 9 villages du district, soit environ 80 agriculteurs et 9 formateurs-animateurs mais il sera progressivement étendu au cours des années suivantes sur les 18 villages du district et au-delà.

Cette extension pourra se faire par l’association Tsinjo Aina qui, grâce à la culture du géranium pour extraction d’huile essentielle aura les ressources financières suffisantes.

Les dépenses nécessaires pour réaliser ce projet sont de 32 593 euros :

  • Investissement 14 672 euros
  • Frais de personnel 9 828 euros :correspondant aux indemnités et frais de déplacements pendant 18 mois d’un ingénieur agronome
  • Dépenses hors investissements 8 093 euros incluant la formation pendant une année scolaire de 5 élèves dans une ferme-école
Le financement de ces actions est le suivant :
AFM 6 593
Association Tsinjo Aina 6 000
Bénéficiaires (Participation sur les revenus des volailles) 2 500
Membres bénévoles du bureau AFM 2 500
Agence Micro Projets 10 000
Total 27 593

15 000 euros avaient été demandés à l’Agence Micro-Projets qui a accordé, en Juillet 2015, 10 000 euros.

logo-agencemicroprojets

AFM doit donc rechercher un financement complémentaire de 5 000 euros ou réduire le projet.

Deux membres du bureau AFM ( la présidente Chantal Blancand et le trésorier Hervé Thomas) étaient en mission à Madagascar en Octobre 2015 pour mettre au point ce dossier avec le chef de projet local, Benja Andriamanalina et l’équipe de développement rural .

Mieux que des mots et des phrases quelques images pour présenter le projet et connaitre davantage les villages du district d’Ambatolampy

Le son de cette vidéo n’est pas parfait car en plus d’utiliser du matériel de « petit amateur », les interview ont été faites dehors, avec du vent et du bruit .

Voir notre vidéo « Développement rural : vitrines agricoles » ... Cliquer ICI


Le bilan réalisé en Juin 2017 est présenté au point suivant : http://amitie-france-madagascar.org...


Depuis Septembre 2017, Les étapes sont franchies au niveau de :

  • la structure de l’équipe de développement locale Tsinjo Aina
  • des diverses expérimentations

pour mener des actions de vulgarisation de plus grande envergure dans d’autres villages du district.

En effet ces vitrines n’étaient QUE DES MOYENS pour faciliter LA VULGARISATION A GRANDE ECHELLE


Une petite vidéo d’Octobre 2017 pour voir les réalisations dans les villages du district pour améliorer la sécurité alimentaire de la population.


L’agriculture familiale dans le district d’Ambatolampy : le projet

-- Notez cet article en lui attribuant des étoiles

9 votes



Commentaires



Amitié France Madagascar sur les réseaux sociaux



Soutenir par un don